Suite aux annonces gouvernementales, c'est avec tristesse que nous vous annonçons l'annulation de la 13ème édition du Festival L'Eure Poétique et Musicale. Rendez-vous en 2021 qui verra maintenue une partie de la programmation initialement prévue pour ce printemps ainsi que de nombreuses nouveautés.

Ensemble vocal Tarentule

Créé en 2012 par Cecil Gallois (directeur artistique) et Xavier de Lignerolles (co-directeur), l’Ensemble Tarentule est composé de chanteurs et chanteuses issus des CNSMD (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse) de Paris et de Lyon, ainsi que du CMBV (Centre de Musique Baroque de Versailles).
L’ensemble effectue un travail de recherche et de diffusion sur l’interprétation de la musique polyphonique a cappella. Cette exploration, envisagée par le prisme du madrigal de la fin du XVIe siècle, se prolonge et s’enrichit par la création d’un répertoire contemporain, en lien avec les compositeurs d’aujourd’hui.
La musicalité de l’Ensemble tient à la couleur des voix qui se complètent et ont pris l’habitude de travailler ensemble depuis sa création pour trouver une parfaite harmonie et une sonorité spécifique, comme les membres d’un quatuor à cordes. Il atteint de ce fait une grande cohérence et une grande fluidité.
Depuis 2014, l’Ensemble a été demi-finaliste au Concours international Van Wassenaer à Utrecht, en résidence à la Cité de la Voix de Vézelay, au Festival Musical de Namur(Belgique), au Festival « Les Musicales » à l’Église de la Chartreuse de Sainte Croix-en-Jarez (42).
En 2016, il a donné la comédie madrigalesque d’Adriano Banchieri « Barca di Venetia per Padova » au Grand Théâtre de Calais à Buis-les-Baronnies (26), mise en scène par Alexandra Lacroix.
Dans le cadre d’un documentaire sur les sœurs trappistines de l’Abbaye ND de la Paix à Chimay (Belgique), intitulé « Silences et Éternité, les sœurs trappistines de Chimay », l’Ensemble Tarentule enregistre la partie musicale, signée Stéphane Orlando.
Dès lors, ils sont repérés par différents compositeurs actuels qui leur écrivent des pièces à cappella.
En septembre 2018, Tarentule a donné à Lyon des concerts exceptionnels dans le cadre des « Journées Européennes du Patrimoine », à la Chapelle du XXe de l’Île Barbe et à l’Église Saint Augustin. A l’occasion de l’événement « Jardins ouverts », l’Ensemble se produit au Musée Eugène Delacroix, à Paris et met en place le côté interactif de ces concerts, invitant le public à participer, créer des sons, des accords.
En octobre, ils ont enregistré la pièce « Absence » de Bruno Lefort, pour un disque de musique de chambre qui lui sera consacré (Label Musicube / sortie juin 2019).
Les projets des trois prochaines années sont nombreux : enregistrement de leur premier disque, consacré au quatrième livre des madrigaux de Gesualdo (label Musicube/distribution Outhere), des concerts à Lyon : Musée des Confluences, Abbaye d’Ainay (création mondiale de la pièce « S’un casto Amor » de Gérard Zinsstag – Commande d’État, éditions Ricordi), Musée des Beaux-Arts et Parc de la Tête d’Or (« Rdv aux jardins » édition 2019, Chapelle de l’Antiquaille, Fête de la Musique à Bruxelles, des Festivals : Jean de la Fontaine, Musiques à la Baule, Déodat de Séverac, Musiques en Albret, Automne Musical de Taverny, les Musicales de Sainte-Croix en Jarez…, une résidence de deux ans au Festival de Labeaume en Musiques (direction Philippe Forget), la création d’un opéra a cappella (« Les objets vous trouveront » de Denis Bosse, mise en scène par Sybille Wilson) au Festival Ars Musica 2020 (Belgique), la 11e édition de Montréal/Nouvelles Musiques (Québec) ….
 

Inscription à la newsletter